Parcours

 

 

krishna

Krishna coiffé de sa plume de paon

Usha (Stéphanie Bernier) a commencé la danse à 5 ans. Elle pratique tout d'abord la danse classique, le ballet, parsemé d'un peu de danse contemporaine, dans le but d'être chorégraphe. Elle passe plusieurs années à étudier avec un professeur de la Royal Academy de Londres, Mme Bret, et fait de nombreux séjours à l'école internationale de Rosella Hightower, à Cannes. Cependant, une enfance et une adolescence passées en expatriation au Moyen-Orient et en Asie l'amènent finalement a rencontrer le bharata natyam. C'est vers douze ans qu'elle le découvre lors d'un spectacle télévisé, alors qu'elle vit dans l'émirat d'Abu Dhabi.

 

Il s'écoule de longues années avant qu'elle ne passe d'une forme classique à une autre. En assistant à un spectacle de Priyadarsini Govind, alors en tournée en France, elle tombe en admiration devant son style tout de précision et de finesse. Elle commence alors l'apprentissage du bharata natyam auprès de Vidya, disciple de K.M.K. Saroja, au centre Mandapa, à Paris. Dès lors, elle fait chaque année un séjour en Inde, à Chennai (Madras), capitale de la danse et da la musique classique de l'Inde du Sud. En parallèle, elle participe à des stages à La Cartoucherie de Vincennes avec Jamuna Krishnan et essaie d'autres styles de danses indiennes, tels le Kuchipudi, le Mohini Attam et l'Odissi. Tout ceci ne fait que renforcer son désir de pénétrer au plus profond de cette discipline et, très vite, elle fait le choix de s'y plonger sans réserve. Elle décide alors de s'installer à Chennai le temps nécessaire pour en étudier, in situ, le cur et l'âme.

Krishna jouand de la flûte

 
 

priadarsini govind

Guru K.M.K. Saroja et Smt.Priyadarsini Govind allumant la lampe lors de l'arangetram d'Usha

Parce que Priyadarsini Govind lui paraît être la danseuse la plus accomplie de sa génération et que son style la bouleverse, elle s'adresse naturellement à cette dernière, qui a pourtant la réputation de n'enseigner que très peu. La rencontre se fait et la célèbre artiste la prend sous son aile et aujourd'hui encore, la surprise et la joie de ce consentement n'ont toujours pas quitté Usha. La rigueur dans le travail et l'humanité de Priyadarsini Govind lui apportent la certitude qu'elle a rencontré son maître.

 

Sur ses conseils avisés, elle complète cette formation par des cours de musique carnatique et de nattuvangam avec le maître Seetaraman Sharma, afin de mieux comprendre la composition et la rythmique complexe de l'Inde du Sud. Elle pratique également le yoga (style sivananda) et le kalaripayattu, l'art martial du Kerala, au centre créé par Chandralekha, et apprend les bases du sanscrit.

 

Elle passe son arangetram à la Music Academy de Chennai, sous la tutelle de son guru, Priyadarsini Govind, qui la consacre danseuse de bharata natyam selon la tradition. A cette occasion, ses maîtres la baptisent Usha, « Aurore ».

   
   

 

 

 

 

" Là où va la main va l'il ; là où va l'il va l'esprit ; là où va l'esprit le sentiment s'éveille et lorsque le sentiment s'éveille, naît le rasa, siège de l'âme" Abhinaya-Darpana par Nandikeshwara.

arangetram

Avec Guru Seetaraman Sharma

 

Haut de page